Pères et Frères

Pères et Frères Montfortains

PÈRES ET FRÈRES DE LA COMPAGNIE DE MARIE :

 Pour réaliser son projet de missions paroissiales, en réveillant la foi dans les banlieues et les campagnes les plus délaissées, Louis-Marie Grignion encore jeune prêtre voulut s’associer des prêtres pour la prédication et les sacrements et des frères laïcs pour l’organisation matérielle, l’animation des réunions, des célébrations, des processions et le catéchisme aux pauvres marginalisés et aux enfants. Pour beaucoup de ces derniers c’était l’occasion d’apprendre à lire.

 Montfort avait entraîné à sa suite un jeune homme de 18 ans, appelé Frère Mathurin Rangeard qui, sans prononcer de vœux religieux, l’accompagna plusieurs années dans les missions paroissiales et lui resta fidèle toute sa vie. D’autres frères : Gabriel, Louis, Nicolas et Philippe, se joignirent à deux prêtres : René Mulot et Adrien Vatel et à des auxiliaires laïcs comme Jean, Jacques et Mathurin.  Ils formèrent le premier noyau de la Compagnie. Les frères -avec ou sans vœux- se répartirent bientôt en deux groupes : les premiers davantage chargés des questions matérielles de la mission et de l’animation des assemblées, comme Mathurin, remarquable chanteur.
 Les autres formèrent, selon le vœu de Montfort, « les Frères de la Communauté du Saint Esprit, pour faire les écoles charitables ». Ainsi, Jacques cherchera à créer à St Laurent, une école pour les enfants de familles défavorisées.

*** Cent ans plus tard, sous l’impulsion du P. Gabriel Deshayes (1767-1841), devenu Supérieur Général de la Compagnie de Marie et fondateur de plusieurs instituts, des Frères se spécialiseront même dans l’enseignement d’enfants handicapés, sourds-muets, mal-voyants. Ils s’appelleront «Frères de l’Instruction Chrétienne», plus couramment «Frères de Saint Gabriel». Cette Congrégation répandue aujourd’hui sur tous les continents, est un élément important de la grande famille montfortaine, mais elle reste tout à fait indépendante de la Compagnie de Marie. ***

 Au cours du 19ème siècle, le développement des missions extérieures devait amener Pères et Frères de la Compagnie, comme beaucoup de religieux d’autres congrégations, à travailler ensemble au service de l’Église dans l’évangélisation, et le développement des populations. Les Frères en particulier enrichirent la Mission de leurs talents de bâtisseurs, d’agriculteurs, de secrétaires, d’animateurs en catéchèse et en liturgie: services qu’ils continuent d’assurer avec l’appoint de l’ordinateur et de l’internet.

 Aujourd’hui, à travers le monde, Pères et Frères vivent en complémentarité. Par leur service dans des secteurs pastoraux, les revues, retraites, pèlerinages, ou leur engagement professionnel, ils réalisent le projet apostolique de St Louis-Marie : rappeler aux chrétiens le sérieux des promesses du baptême en travaillant à la venue du Royaume de Dieu.
 Tous se confient à la Vierge Marie, Mère et Fille de l’Église, patronne de notre Compagnie, pour progresser ensemble dans le projet d’une « nouvelle évangélisation ».


Articles disponibles en |
FR | EN | IT | ES | Imprimer l'article | Haut de page
Autres articles dans la section "Pères et Frères"
Pères et Frères Montfortains