Notre Fondateur

LE TESTAMENT DE LOUIS-MARIE DE MONTFORT GRIGNION

LE TESTAMENT DE LOUIS-MARIE DE MONTFORT GRIGNION

Je soussigné, le plus grand des pécheurs, je veux que mon corps soit mis dans le cimetière et mon coeur sous le marche-pied de l'autel de la Sainte Vierge. Je mets entre les mains de Monseigneur l'évêque de la Rochelle et de M. Mulot, mes petits meubles et livres de mission afin qu'ils les conservent pour l'usage de mes quatre frères, unis avec moi dans l'obéissance et la pauvreté; savoir : Frère Nicolas de Poitiers, Philippe de Nantes, Frère Louis de la Rochelle et Frère Gabriel qui est avec moi, tandis qu'ils persévéreront à renouveler leurs voeux tous les ans, et pour l'usage de ceux que la divine Providence appellera à la même communauté du St Esprit. Je donne toutes mes figures du Calvaire, avec la croix, à la maison des Soeurs des Incurables de Nantes. Je n'ai point d'argent à moi en particulier; mais il y a cent trente cinq livres qui appartiennent à Nicolas de Poitiers pour payer sa pension, quand il aura fini son temps. M. Mulot donnera (de) l'argent de la boutique, dix écus à Jacques, s'il veut s'en aller; autres à Jean, s'il veut aussi s'en aller; et dix écus à Mathurin, s'il s'en veut aller et ne pas faire (les) voeux de pauvreté et d'obéissance. S'il y a quelque chose de reste dans la boutique, M. Mulot en usera en bon père à l'usage des Frères et à son propre usage. Comme la maison de la Rochelle retournera à ses héritiers naturels, il ne restera plus pour la communauté du St Esprit que la maison de Vouvant donnée par contrat, par Madame de la Brulerie, dont M. Mulot accomplira les conditions; et les deux boisselées de terre données par Madame la Lieutenante de Vouvant, et une petite maison donnée par une bonne femme à condition: s'il n'y a pas moyen d'y bâtir, on y entretiendra lesFrères de la communauté du St Esprit, pour faire les écoles charitables. Je donne trois de mes étendards à Notre-Dame de Toute Patience à la Séguinière, et les quatre autres à Notre-Dame de la Victoire à la Garnache; et à chaque paroisse de l'Aunis, où le Rosaire persévérera, une des bannières du St Rosaire. Donner à M. Bourhis les six tomes des sermons de la Volpillière, et à M. Clisson les quatre tomes des Catéchismes des peuples de la campagne. S'il est dû quelque chose à l'imprimeur, on le donnera de la boutique. S'il y a du reste, il faudra rendre à M. Vatel ce qui lui appartient, si Monseigneur (le) juge à propos. Voilà mes dernières volontés, que M. Mulot fera exécuter avec un entier pouvoir que je lui donne de disposer, comme bon lui semblera, en faveur de la communauté du St Esprit, des chasubles, calice et autres ornements d'église et de mission. Fait à la mission de St Laurent-sur-Sèvre, ce 27 du mois d'avril, mil sept cent seize. Tous les meubles qui sont à Nantes seront pourl'usage des Frères qui tiennent l'école, tant qu'elle subsistera.

Louis Marie Louis-Marie de Montfort Grignion de Montfort Grignion

N. F. Rougeou N. F. Rougeou, doyen de st laurent doyen de Saint-Laurent.

F. Triault ptre vicaire F. Triault, prêtre, vicaire.


Articles disponibles en |
FR | Imprimer l'article | Haut de page