Notre Fondateur

Sa Jeunesse

./uploads/jpg/r_22_1.jpg
Portrait de St. Louis Marie fait bientôt après sa mort, conservé à Saint Laurent-sur-Sèvre

Louis-Marie Grignion de Montfort est né en France le 31 janvier 1673 dans la petite ville de Montfort-sur-Meu, située à l'ouest de Rennes en Bretagne. Dans la nombreuse famille de Jean-Baptiste Grignion et de son épouse Jeanne Robert, c'était l'aîné des enfants survivants.

Louis-Marie passa presque toutes ses premières années et sa petite enfance à Iffendic, à quelques kilomètres de Montfort, où son père avait acheté une ferme connue sous le nom de "Le Bois Marquer". D'après les personnes qui l'ont connu au début de sa vie, il faisait déjà preuve d'une maturité spirituelle peu commune à cet âge.

A l'âge de 12 ans, il entra au collège des Jésuites de St Thomas Becket à Rennes; il s'y montra très bon étudiant et aussi accentua certaines lignes de force qui devaient plus tard marquer sa vie. Les récits d'un prêtre de l'endroit, l'Abbé Julien Bellier, parlant de sa vie de missionnaire itinérant, l'embrasaient d'ardeur pour la prédication de missions. Et, guidé par d'autres prêtres, il entretint une vive dévotion à la Sainte Vierge. En même temps, il commença à éprouver les privations des déshérités, et il leur témoigna de plus en plus d'affection et de sollicitude, non seulement en théorie mais aussi d'une manière concrète.

Pendant ses années d'études, il se sentit appelé à devenir prêtre, et, au terme de ses études ordinaires, commença ses études de philosophie et de théologie, toujours au collège St Thomas de Rennes. Cependant, grâce à un bienfaiteur, il put compléter ses études au célèbre Séminaire de Saint-Sulpice à Paris. Il se mit en route pour la capitale vers la fin de 1693.


Articles disponibles en | FR | EN | IT | ES | Imprimer l'article | Haut de page